Visualisation du blog GM de onche - "L'antre De [-_-]" créé le 06-02-2010 à 15:23
Vite, réagissez au dernier article : GamerObs accueille dorénavant tous les passionnés de SuperCell !
   
    inscription
Toute l'actualité des jeux vidéo et des nouvelles technologies !
Equipe |  Webmasters |  Faire un lien |  209 connectés (dont 0 membre)
Discutez de l'univers des jeux video entre fans !
» Blogs » Blog de onche
"Welcom in my world!" L'antre De [-_-]

Noter le blog

Note globale: (3 notes)


Noter ce blog:
Tu dois être connecté!



Blogs Amis

Aucun blog ami.


Archives

- Les jeux que j'ai torché en ce mois de novembre
- Les jeux que j'ai fini en ce mois d'octobre
- Les jeux que j'ai fini en ce mois d'août (2/2)
- Les jeux que j'ai fini en ce mois d'août (1/2)
- Les jeux que j'ai fini en ce mois de Juillet (2/2)
- Les jeux que j'ai fini en ce mois de Juillet (1/2)
- Les jeux que j'ai fini en ce mois de Juin
- Les jeux que j'ai fini en ce mois de Mai
- Top 25 de mes meilleurs expériences videoludiques

    - Voir la liste complète


Blog créé le 06-02-2010.
L'index du blog a été chargé 25588 fois. Plus de stats!


Les jeux que j'ai torché en ce mois de novembre

Avec encore plus de retard que le mois précédent, voici l'article donnant comme d'habitude mes impressions sur les jeux que j'ai conclu le mois passé. Cette fois-ci, on va être moins gourmand, il n'y aura que trois bons jeux tous sortis sur consoles 128-bits. Mention spéciale au deuxième titre d'une qualité peu commune.

________________________________________


Sonic Colours (Wii)



Ça a l'air nul comme ça hein ?


A l'annonce du jeu (suivi d'un trailer), la plupart d'entre-nous (moi y compris) avons douté de la qualité du titre. Normal, un Sonic qui court aux côtés de martiens de différentes couleurs, ça rappelle déjà les nombreuses nouveautés foireuses des anciens épisodes 3D. Mais il n'en est rien. Sonic Colours se révèle finalement très bon et à la hauteur des plus grands Sonic (et accessoirement mon Sonic préféré, ouais je parais pas crédible à force). Le gameplay est excellent, il reprend tous les bons éléments des anciens épisodes tout en introduisant l'arrivée des Wisps, tous dotés de pouvoirs plus ou moins intéressants. Ceux qui s'attendent à un Unleshead sans les phases loups se trompent lourdement, le compromis vitesse / plates-formes est plus équilibré. Par contre, le nombre de phases 2D est beaucoup plus important que le nombre de phases 3D (paradoxalement, ce sont les moins maniables mais les plus prenantes), epic fail lorsqu'on sait qu'il s'agit d'un Sonic 3D... Sinon, le level design est vraiment très bien construit de manière à ce que la rejouabilité soit vraiment très bonne (genre plusieurs chemins et cinq objets spéciaux à récolter). Enfin, les boss, en plus d'être recyclés, sont très anecdotiques, voire moisis.



Quel dommage que ces phases soient peu nombreuses.


Hormis le gameplay et tout ce qui tourne autour, les graphismes sont vraiment très agréables à l'oeil, les cinématiques sont bien foutus malgré leur qualité catastrophique au niveau des dialogues, les décors sont originaux et dans un esprit un peu foufou (normal, on est dans un parc d'attraction). Les musiques et l'ambiance du jeu sont également dans cet état d'esprit et c'est tant mieux, ça va bien à la licence et ça change des Sonic conventionnels. Ce nouvel épisode de la série s'avère être une bonne surprise, Sega a enfin trouvé un concept qui tient la route. Bravo.

Points forts :
- Beau
- Un très bon gameplay
- Rejouabilité exemplaire
- Les Wisps
- L'ambiance


Points faibles :
- Phases 3D peu précises...
- ... Mais on en redemande
- Les cinématiques
- Les boss


Conclusion : Ce Sonic s'avère être une excellente réussite, bien plus intéressant que le quatrième épisode de la saga originale. Sega, vous avez trouvez la bonne option pour assurer l'avenir du hérisson bleu, manque plus qu'à continuer dans cette voie.

________________________________________


Shadow of the Colossus



Alors LA !!!! Nous tenons un BGE mes amis. Je vais pas m'étaler sur le sujet puisque je pourrais résumer ce jeu en un seul mot : épique. Car oui, avec ce jeu, tout (ou presque) est épique. Rien que le principe l'est déjà, buter seize colosses tous différents d'une manière plus que jouissif. Il est dommage que le framerate et la maniabilité lors des « escalades » de colosses ne soient pas au point. Mais franchement ces « boss » (à part certains) sont plus que plaisants à combattre que ce soit la première fois, en time attack ou encore en mode difficile. Outre, le combat contre les colosses, le jeu propose peu de choses intéressantes, la chasse au colosse est ennuyeuse et les a-côtés tels que les lézards et les fruits sont juste chiants.



C'est un peu comme ça durant tout le jeu, on se sent tout petit.


Concernant le côté graphique, c'est aliasé et les textures sont parfois horribles mais ça se comprend d'un côté, quand on voit la profondeur de champ, la taille des colosses et leur animation, la PS2 n'a pas dû tenir... Question musiques, c'est juste ultime, en coordination parfaite avec le thème du jeu, « l'épicité » de l'OST rend les affrontements face aux colosses encore plus épiques (comme si c'était pas suffisant). Bref, OST parfaite, sentiment d'immensité bien rendu, colosses impressionnants, concept jouissif et le tout dans une ambiance à la fois épique et mélancolique, what else ? Une bonne fin, le jeu se paye le luxe d'en avoir une de qualité, je le souligne parce que c'est un peu ce qui manque aux JV d'aujourd'hui à mon goût.

Points forts :
- Le sentiment d'immensité
- Bonne rejouabilité
- Ambiance épique
- Colosses épiques
- Concept épique
- Fin épique
- OST épique


Points faibles :
- Tellement épique que ta PS2 prend cher
- Quêtes annexes ennuyeuses
- Phases de recherches pas très passionnates
- Maniabilité pas tip-top par moment


Conclusion : Shadow of the Colossus fait partie des jeux que tout le monde se doit d'essayer au moins une fois dans sa vie. Pourquoi ? Pour son OST, pour son ambiance et surtout pour son concept qui sort des sentiers battus. Culte, tout simplement.

________________________________________


Donkey Kong Country Returns



Les nouveaux méchants du jeu, super...


Enfin ! Après une quinzaine d'années (perso, j'ai juste attendu cinq mois), la suite des Donkey Kong Country est dans la place ! Il se révèle (presque) à la hauteur de la trilogie culte sortie sur SNES. Le gameplay est extrêmement bien foutu et bourrés de bonnes idées, de plus, le level design est fidèle à la réputation de Retro Studios. Le nombre de secrets à découvrir est juste hallucinant, certains stages (les niveaux K) se débloquent d'ailleurs uniquement en retrouvant tous les « KONG » des niveaux. Et OMG, ces niveaux, ce sont comme des mises à l'épreuve de vos talents de gamer, y compris votre capacité à rester calme. Mais le problème c'est que par moment, c'est un peu trop abusé, tellement abusé que les risques d'avoir une calvitie se multiplient.



Ce qu'il manque à DKCR.

Il y a également d'autres points où le jeu m'a déçu et qui fait que je considère les deux premiers DKC (nan pas le 3ème, faut pas déconner) comme supérieur à ce nouvel opus. On va vite énumérer tout ces défauts pour que j'évite de passer pour un troll pendant longtemps : Tout d'abord, les animaux sont peu présents, c'était l'un des points forts du gameplay des DKC à mon goût. Ensuite, secouer la Wiimote c'est drôle mais cinq minutes, parce que pour un jeu qui demande parfois de bons réflexes, le choix me paraît un peu douteux. Après, j'ai trouvé les boss totalement ratés (à part un seul), mention spécial à cette sale merde de boss de fin qui est un peu à l'opposé de celui du premier DKC. Et enfin, pour conclure cette vague de troll, le style graphique à la NSMB et ses décors peu originaux et simplistes me filent la gerbe, heureusement que c'est au moins plus abouti que Mario (en fait, tout dans DKCR est plus abouti que NSMB Wii). Dernière chose avant de conclure cette avis aux airs de troll sur une bonne note, je voudrais un peu parler de la musique, ce sont pour la plupart des reprises d'anciens thèmes de la série mais pourquoi se plaindre quand il s'agit de remixs de musiques cultes ?

Points forts :
- Gameplay qui tue toujours
- Bonnes idées
- Level design cool et plein de secrets
- Et donc bonne rejouabilité
- Musiques toujours aussi bonnes
- Du challenge...


Points faibles (Ah le pauvre) :
- ... Un peu trop de challenge
- Rambi, ils sont où les autres ???
- Secouer la Wiimote comme un teubé
- Les boss, surtout le dernier
- Style graphique simplistes
- Décors peu originaux


Conclusion : Ce Donkey Kong Country Returns est une réussite, c'est un fait. Maintenant, est-ce qu'il se révèle à la hauteur de ces aînés ? On va dire que ça l'est à moitié.

________________________________________


Bon voilà c'est fini, j'espère que vous avez pris du plaisir à lire cette article (enfin si vous l'avez lu), parce que j'ai des tas de projets d'article de ce genre en tête, s'ils seront postés un jour, attendez-vous à du bon gros pavé. Sur ce, à bientôt et si mon blog ne se garnit pas d'ici 2011, je vous souhaite à tous un joyeux Noël et une bonne année.

Article rédigé le 17-12-2010 à 23:23 - Commentaires: 3

Les jeux que j'ai fini en ce mois d'octobre

Comme promis, voici le retour de ma rubrique que je chéris tant o/. quatre jeux au programme, deux jeux DS et deux jeux Wii, c'est à se demander si je connais que Nintendo dans ma vie.

__________________________________


Pokémon Soul Silver



Ça rappelle des souvenirs tout ça...


J'y crois pas, alors que j'attendais ce remake comme un porc (quand même, je crois que je me suis fait, trois, quatre parties dans l'original, sans parler des parties inachevées...), je le finis sept mois après sa sortie... Pourquoi ? Tout d'abord parce que Red m'a fait lâcher le jeu trois, quatre mois à cause de son équipe A B U S E E qui m'a poussé à faire et refaire la ligue un nombre incalculable de fois... Ensuite, « l'ambiance » du jeu (notamment les musiques) est clairement au-dessous de l'original à mon goût, ça m'avait dégoûté durant un trimestre également (cette daube de Pokéthlon y est pour quelque chose aussi), la nostalgie vous dites ? Sûrement, mais ne me dites pas que les remixs sont bons, rien qu'à entendre le thème de Doublonville, ça donne envie de vomir...



Han, j'attendais ça depuis tout petit quoi ^^

Autre point que j'ai trouvé navrant c'est ce maudit téléphone. Non pas parce que môman nous appelle toutes les 5 secondes pour nous dire qu'elle s'est servi de votre argent rien que pour vous faire rager mais plutôt parce que cette « chose » remplace le deuxième objet rare le plus utile de la série (pas besoin de citer le premier), le Cherche VS. Cette invention ô combien profitable depuis les remakes Rouge / Vert disparaît sans raison apparente pour laisser place à un système moyenâgeux. Vous trouvez ça cool de devoir attendre un jour à une certaine heure pour pouvoir affronter un maximum de trois dresseurs ? Vous trouvez ça cool d'avoir très peu de choix ? Vous trouvez ça cool de devoir appeler le dresseur chaque fois que vous avez envie de l'affronter ? Moi non. Et je parle même pas des champions qui sont à la limite inaccessibles (faut chopper leur numéro à un jour et à une heure particulière et les téléphoner à une période particulière également). C'est si contraignant que ça de rester 24h/24h à moisir au même endroit et à lancer la même réplique ? (tout ce pavé pour ça... waw)



L'exemple typique de la nouveauté qui sert à rien


Bref... grosse déception sur ce point, heureusement que les (rares) nouveautés sont là pour faire passer la pilule comme l'interface qui est bien plus agréable (c'est le bouton B qui est content) ou encore l'arrivée de... euh... hum... Oui, y a du lourd dans ce remake, les développeurs ont rajouté tellement de nouveautés qu'ils n'ont pas jugé utile de virer ce principe frustrant de combats aléatoires ou encore de penser à améliorer ce système de capture siiiiiiiii rageant... Mais comme tout Pokémon, dés qu'on oublie tous ces petits trucs gênants (y en à beaucoup quand même), on est parti pour une voire deux semaine de no-lifage intensif à enchaîner les combats un par un afin de voir son équipe de plus en plus balèze. Surtout que c'est vraiment cool de voir Jotho ET Kanto (qui est vraiment moins «vide» que dans la version originale) une nouvelle fois. Enfin, Mew, ce Pokémon qui ignore l'Europe depuis la 3G, était disponible du 15 au 30 octobre pour tout ceux qui ont eu la chance d'avoir une connexion potable durant 30 secondes. C'est vrai qu'on peut l'avoir facilement depuis Diamant mais au moins on est sûr qu'il est tout neuf et pas hacké. Un beau cadeau parmi ces nombreuses déceptions...

Points forts :
- Redécouvrir Jotho
- Addictif comme d'habitude
- Interface moins lourde
- Kanto un peu plus garni
- Mew enfin dispo o/


Points faibles :
- Remixs et ambiance moyennes
- Red, 20 niveaux de plus que ton équipe...
- Le Pokéthlon
- Pas assez de nouveautés
- Les combats aléatoires, les captures...
- Ce téléphone à la con


Conclusion : Que dire de ce remake que j'ai tant attendu, bah qu'il est prenant comme tout bon Pokémon et qu'il possède quelques atouts qui ont pu me tenir en haleine. Cependant... Le jeu a su également me décevoir sur certains points comme les musiques ou encore le manque d'innovation.

__________________________________

Sonic The Hedgehog 4 : Episode 1



Dire que c'était censé rassurer tous les fans...

Pas grand chose à dire sur ce jeu, je vous renvoies sur mon article du mois de juin pour connaître mon opinion vis à vis de la série. En ce qui concerne le jeu en lui-même, j'ai trouvé que c'est le MEILLEUR opus de la saga (Colours va vite corriger ça). Pourquoi ? Difficile à dire, les niveaux sont un peu plus réussis (plus rythmés) et m'ont carrément donné envie de les refaire pour les stages bonus (qui sont chiants au passage). Ensuite, j'ai trouvé le style graphique assez beau, surtout pour un Wiiware (j'ai ri de l'inférior version plus cher mais sans la HD et sans les succés). C'est uniquement pour ça que je le préfère aux Sonic d'antan, oui c'est peu mais c'est suffisant pour faire pencher la balance...



Oh mais j'ai comme une impression de déjà-vu...

TOUTEFOIS !!! J'aimerai un peu me demander ce que Sega (ou c'est Dimps qui développe, non ?) a foutu niveau musiques, parce qu'on est looooooooooooin de ça. Aussi, le jeu a beau avoir une patte artistique de bonne facture, les deux dernières zones possèdent des décors immondes !! C'est triste, c'est vide, c'est de mauvais goût, bref, Dimps (?² s'est pas foulé sur ce coup-là... Pas grand chose à dire sinon, si ce n'est que les boss sont toujours aussi pourris et que le titre est moins répétitif que ces ainées à mon goût.

Points forts
- C'est beau
- C'est amusant
- Les niveaux assez sympas à refaire
- Mieux rythmé


Points faibles
- Les 2 dernières zones
- Les musiques...
- Les boss
- Les bonus stage


Conclusion : Ce Sonic 4 m'a agréablement surpris, il m'a carrément réconcilié avec la licence, ça reprend tout ce qui fait de Sonic un bon jeu en le rendant plus agréable et plus fun, j'adhère.

__________________________________

Kirby's Epic Yarn



Kirby pour les enfants ? Mais non...

Bon, je vais être direct. Ce jeu est une... BOMBE ! Si un jour j'avais cru qu'un Kirby serait mon jeu de plates-formes préféré (surtout que j'en ai jamais fini un seul auparavant tout simplement parce que je tiens maximum 2 heures pour un opus classique), bah euh... Je l'aurais pas cru ! Déjà, comme vous avez pu le remarquer, le jeu est beau à en pleurer, les niveaux sont détaillés avec soin, les décors sont variés et l'animation est excellente. C'est magnifique à un point où ça m'est déjà arrivé de m'arrêter un instant pour contempler certains environnements T_T. Mais il n'y a pas que niveau graphismes que ce jeu cartonne, le gameplay est une pure tuerie également. Les stages bouillonnent d'idées nouvelles au point de ne pas avoir ressenti l'ennui durant une seconde tout en oubliant la difficulté pitoyable du soft (que t'oublies 5 minutes après).



Vous avez sûrement dû penser à quelqu'un non ?


Même la collecte d'objets / perles et les minis-jeux deviennent intéressants, c'est fou (quoique c'est dans ma nature de compléter mes jeux préférés à 100%). Et cerise sur le gâteau, les transformations qui sont très nombreuses et qui s'accordent parfaitement avec l'excellent level design du jeu (contrairement aux transfo habituelles des Kirby qui servent juste à buter tout ce qui bouge). Et comme si ça ne suffisait pas, les musiques elles aussi sont dans l'ensemble de très bonnes qualités sans parler des remixs tout simplement divins qui vont de paire avec la patte artistique du jeu donnant ainsi cette ambiance qui m'a tenu en haLaine. Du côté de ce qui m'a déplu, bah... y a... rien. Sauf peut-être le fait qu'on doit terminer le jeu en ayant le sentiment d'être grave en manque au point de vouloir refaire le jeu ou carrément de prier pour une suite...

Points forts :
- Magnifique
- Décors variés et détaillés
- L'ambiance
- Les musiques
- Le gameplay
- Les transformations


Points faibles:
- Quand tout est fini...


Conclusion : Renommons Kirby's Epic Yarn par Kirby's Epic Win et vous avez la conclusion.

__________________________________

Osu! Tatakae! Ouendan 2



Quel classe n'empêche ! *tousse*


Ouendan... Pour ceux qui ne connaissent pas vous devriez connaître Elite Beat Agent non ? Ah bah si vous connaissez pas non plus, je vous conseille de vous renseigner par divers moyens sur l'une des meilleurs sagas qui existent sur console portable. Ouendan 2 étant la version japonaise d'EBA, elle possède donc des musiques différentes (qui sont d'ailleurs légèrement meilleures que ceux du premier opus à mon goût) et des situations également différentes mais toujours aussi délirantes. Mais, ce qui fait la force de Ouendan et d'EBA c'est bien sûr le concept diablement addictif et prenant qui s'avère de plus en plus jouissif proportionnellement au mode de difficulté que l'on a choisi (donc vous êtes averti, ne touchez PAS au mode facile).



Logiquement, vous êtes sensé comprendre quelque chose...


En plus du challenge assez corsé du jeu, le scoring remplit très bien son rôle pour nous faire poireauter devant la même musique durant des heures et des heures pour battre son record (un 2ème conseil, éviter de faire une musique avec la barre presque vide, vous gâchez l'expérience de jeu), quoi de plus réjouissant que de conclure une mission en hard rock à la perfection ? Gros bémol par contre, il arrive parfois que l'écran assez chargé par moment (les flammes, les trois énergumènes et les touches apparaissant parfois trop rapidement) soit parfois responsable d'une gaffe qui sera à son tour responsable d'un excès rage soudain, ce qui arrivera trop souvent...

Points forts :
- Concept addictif
- Corsé
- Des musiques en général meilleurs que le premier opus
- Le scoring


Points faibles :
- Se retaper le mode normal, difficile...
- J'ai du mal à suivre là...
- Japonais.
- La dernière musique


Conclusion : Tout comme EBA, tout comme Ouendan premier du nom, Ouendan 2 est un de ces jeux qui est capable de me scotcher à l'écran durant des heures à enchaîner des missions de plus en plus durs et de plus en plus prenantes. C'est bien, c'est juste ce que je demande à un titre du genre.

__________________________________

Voilà voilà, je vais pas vous le cacher, j'ai vraiment dû lutter pour finir cet article, la flemme en est le principal responsable, j'espère que ça sera passager parce que à force, j'aurais vraiment du mal pour continuer cet article. A la prochaine...

Article rédigé le 06-11-2010 à 00:21 - Commentaires: 1

Les jeux que j'ai fini en ce mois d'août (2/2)

Bon voici, la 2ème partie des jeux que j'ai fini en août, le meilleur pour la fin huhu !

Ico



Rassurez-vous, elle est loin d'être un boulet

Owii, enfin j'ai pu y jouer et le finir, comme quoi l'archéologie ça a du bon ! En ce qui concerne le jeu, j'ai bien aimé, beaucoup aimé même. L'histoire est certes très peu développée mais assez émouvante (même si j'ai pas vraiment été marqué, j'ai pas de coeur ouais). Le gameplay est simple, on doit se casser de la prison au plus vite, il faudra résoudre de nombreuses énigmes (un peu à la manière d'un Zelda) pour progresser. Y a beaucoup d'énigmes, elles sont pas simples et très fun à résoudre, un peu dommage qu'elles se répètent vers la fin. Le but de la plupart des énigmes est de faire en sorte que Yorda (la fille qui accompagne Ico durant tout le jeu) soit capable de continuer à suivre Ico et qu'elle puisse donc aider le cornu à continuer son chemin (elle peut ouvrir certaines portes spéciaux), c'est assez bien pensé comme système. Par contre, les combats... Avant de passer aux combats, il faut déjà que les ombres se ramènent pour kidnapper Yorda, toujours quand on est éloigné, bizarrement, c'est juste pendant qu'on résout un casse-tête, super... Après les combats en lui-même sont hyper répétitifs et pas marrant du tout, le gros point faible du jeu pour moi. Y a presque aucune musiques (mais quand même, c'te ending ! ), juste une ambiance sonore assez sympa. Enfin question graphismes, j'aime bien l'environnement de la prison, on peut également voir loin, très loin, plutôt impressionnant. Bon, par contre, les textures sont bof maintenant. Dernière chose, je sais pas si je suis le seul, mais j'ai bien aimé la couleur de la verdure no fake, je sais, je suis bizarre...

Points forts :
- C'est très impressionnant (y)
- Le gameplay
- L'ending et la fin !
- Le scénario (mais pas trop quand même)


Points faibles :
- Les ombres...
- C'est tout !


Conclusion : Ico, c'est juste une aventure très prenante que tout gamer se doit d'essayer, je crois qu'il n'y a plus rien à ajouter non ?

Final Fantasy VIII



Les cosplays dans mes articles, c'est presque un rituel !

Depuis 3 plombes, j'ai toujours voulu m'y lancer, mais à chaque fois, la flemme l'emporte. M'enfin c'est fait, j'avais rien à faire en vac', il me restait quelques jours, juste assez pour le torcher, j'en profite ! Contrairement à FF VII, c'est un gros coup de coeur, mon best FF ever (avec le XIII, le VI, le X... tous quoi), j'ai quand même une légère voire minime préférence pour le VIII, mais juste un peu. Sans troller, je comprends pas pourquoi cet épisode est si mal aimé par rapport à FF VII, il a tout pour plaire à mon goût. Tout d'abord, graphiquement, c'est clairement meilleur que le VII (bon normal), c'est même potable à regarder. Les cinématiques sont clairement plus impressionnantes et mieux travaillés (fin du CD2 et fin tout court...). Ah ouais, la traduction est enfin potable, même s'il y a des bonnes blagues quand même (message excursions...). Sur ces points là, je pense qu'on est tous d'accord, après, j'avoue que c'est purement subjectif. Le gameplay en a déçu pas mal, je crois que c'est surtout à cause du tutoriel moisi que beaucoup furent rebutés, normal, c'était vachement long, lourd et mal expliqué. Mais quand on comprend le gameplay (surtout grâce à de l'aide, merci Juu !), il devient excellent, laissant une très grande liberté. Plus besoin de phases de levelling lourdingues, en connaissant les bonnes magies et G-forces à associer, le jeu en devient presque facile (même trop, Squall, niveau 43, 255 en vigueur). Autre chose au niveau du gameplay qui m'a bien plu, ce sont les Limit Breaks, souvent très impressionnants, ils sont également plus fun (R1R1R1R1R1 !!!!!) et beaucoup moins lassant à obtenir (nan parce que casser la gueule à 150 ennemis avec certains persos faiblards, voilà quoi...) qu'un certain... Bon ok, j'arrête de troller... Dernière chose, mais qui m'a déçu, c'est la fabrication d'armes qui est assez mal pensé, farmer des mobs pour obtenir quelques items, c'est pas trop mon truc.

Niveau scénario, j'adore. Pour commencer par ce qui m'a déplu, c'est que l'histoire ne met pas du tout les personnages aux côtés de Squall en avant, on en sait un peu sur le passé, ils ont chacun leur personnalité mais c'est tout quoi... L'autre point qui m'a gêné, attention léger SPOIL (surlignez). C'est qu'on ne contrôle Laguna pas assez souvent, surtout qu'on rate des moments clés et qu'en compagnie des soldats galbadiens, les dialogues sont très savoureux et le battle theme excellent (et aussi parce que Laguna est mon perso préféré de la saga FF huhu). SPOIL END ! Mais sinon pour le reste, c'est perfect ! Squall est un excellent personnage, très classe et qui est loin de se limiter à ce que l'on pourrait en penser (vous voyez le genre de mec hyper mystérieux tro darc et qui n'a pas d'ami)... L'histoire en lui-même est assez prenante, j'ai toujours eu envie de voir la suite et les coups de théâtre sont souvent assez imprévisibles, j'ai été également surpris à avoir droit à un peu d'humour (Lol Seifer & Zell !). Et que dire des cinématiques qui nous font encore plus rentrer dans le trip malgré l'absence de voix. Par contre, le scénario s'essouffle un peu à partir du CD 3 (y a beaucoup plus de combats, moins de scénario, mais ça reste toujours aussi intéressant) et disparaît totalement au 4ème CD, excepté la fin (magnifique au passage). D'ailleurs ce 4ème CD est juste horrible, trop de boss, donjon final ignoble (heureusement qu'on peut empêcher les combats parce que sinon...), presque aucun contenu scénaristique et surtout l'impossibilité d'accéder aux villes, super ! Heureusement, on peut faire quelques quêtes annexes, ça fait du bien après un FF XIII moisi sur ce point. Enfin, niveau musiques, je kiffe, comme chaque FF (enfin la plupart), je trouve juste l'OST un cran au-dessous des FF en général. Bref bref, vous comprenez, je suis devenu fanboy de ce jeu qui est pour moi l'un des meilleurs de la série, si ce n'est le meilleur !

Points forts :
- Le gameplay et ses nombreuses possibilités
- Le scénario et la présence d'une petite dose d'humour
- Les personnages mentionnés dans le spoil
- La fin !
- Squall
- Les musiques
- Pas de combats toutes les 5 secs + pas de Levelling, yeah !


Points faibles :
- CD4 moisi dans sa quasi-totalité
- Scénario délaissé petit à petit
- Les armes
- La quasi-totalité des personnages font faire-valoir
- Tutoriel lourd et inutile...


Conclusion : Aussitôt FF XIII fini, je trouve un FF de la même qualité, peut-être même meilleur à mon goût. J'espère que le IX saura également me surprendre.

Metroid Other M



Anthony x 5 peur:

Bon, je crois que j'ai a peu près tout dit dans mon test, mais là je vais être un peu (beaucoup ?) plus subjectif. Déjà, c'est pour moi le meilleur Metroid jamais existé malgré ses défauts. Certes le jeu est linéaire mais ça ne m'a pas gêné du tout tellement j'étais pris dans le trip. Après, je suis également déçu des réserves super faciles à obtenir, mais j'ai quand même bien aimé la récolte d'item. Pareil au niveau des power-up, pas de recherches, pas de surprises... Le gameplay général par contre *bave*, mon dieu mais qu'est ce que c'est jouissif ! Et puis, ça me rappelle trop Metroid Fusion qui était mon Metroid préféré avant le débarquement d'Other M. Les combats sont parfois énormes et très nerveux, surtout au niveau des boss (beaucoup de clins d'oeils aux anciens épisodes, mais je me tais...) qui sont très plaisant à battre, dommage que les esquives soient trop faciles à sortir (suffit de bourriner) et que les missiles soient par contre, trop chiants à tirer. Le scénario est assez sympa à suivre, juste que ça fait sous-film parfois mais ça reste pas trop grave. Perso, j'ai adoré les cinématiques, que ce soit en images de synthèse ou en in-game, particulièrement lors de certaines scènes où on bascule rapidement en vue à la première personne (j'ai cru que je devais tirer une fois...). Je suis juste dég' que le passé de Samus soit très peu développé ainsi qu'au niveau de la fin, sans spoiler. Les graphismes sont corrects, mais franchement c'est pas moche et c'est sûrement pas « le plus beau jeu de la Wii » (je vous laisse deviner qui est l'auteur de cette vanne). Le design ne m'a franchement pas gêné du tout et je le trouve même pas mal par moment (enfin surtout au niveau du bestiaire). Enfin, les musiques sont très sympas, mais personellemnt, ça m'a pas marqué, tout comme l'ambiance. Par contre, oui, le jeu m'a marqué, je croise les doigts pour un MoM 2 & 3 ! (il n'y a aucun complexe d'Oedipe là-dedans)

Points forts :
- Le gameplay
- Les cinématiques
- Les boss
- Aux fans des opus 2D
- Histoire assez sympa à suivre


Points faibles :
- De nombreux petits défauts au niveau du gameplay...
- Les équipements trop classiques
- On en veut plus !


Conclusion : J'ai encore un « Best » à rajouter dans ma collection de BGE. Jamais vu un Metroid où j'ai autant pris mon pied et où j'ai eu beaucoup de mal à décrocher de la manette. A quand une suite ?

Voilà, ce mois était vachement bien rempli, ce qui ne sera pas le cas de septembre malheureusement. Au passage j'espère que vous avez tous passé une bonne rentrée et que votre/vos classe, horaire et profs ne sont pas trop nazes ! (et ceux qui ne sont toujours pas rentrés, sachez que je vous hais T_T)


Article rédigé le 03-09-2010 à 21:54 - Commentaires: 7

Les jeux que j'ai fini en ce mois d'août (1/2)

Encore une fois, je vous livre mes avis concernant les jeux que j'ai fini durant le mois d'août. Comme le mois de juillet, j'ai fait le no-life en finissant 6 jeux. Je divise donc en 2 parties de 3 jeux.

________________________________

God of War II



Kratos en grec veut dire "joie"

Je suis pas trop fan des God of War (j'ai emprunté le premier à un pote, vite fini sans avoir été réellement marqué ), mais bon, quand on trouve le II à 10 euros ça ne se refuse pas. J'ai oublié beaucoup de choses sur le scénario de GoW I, je me souviens juste de la scène finale ce qui est apparemment suffisant. Sans spoiler, j'ai trouvé le scénario vraiment bateau, c'est juste un prétexte pour que Kratos casse la gueule à tout le monde. D'ailleurs, je comprends pas pourquoi Kratos est un personnage adoré (enfin de certaines « personnes » ), sérieusement, il a juste un charisme d'huître pour moi. Néanmoins, il a le mérite d'être drôle avec ses cris exagérés (UHAAA) et sa rage permanente (et parce qu'il est chauve aussi mais chut => ). Sinon ça fait plaisir de voir autant de personnages issus de la mythologie grecque mais euh, quand je vois Hadés ou Icare (non pas le frimeur à Fifa, celui qui s'est cramé les ailes), je me demande si les développeurs ont bien relu leur cours d'histoire... Les cinématiques sont quant à elles, très impressionnantes, même en 2010 (le début du jeu en particulier), la fin est aussi très puissante et donne envie d'attaquer le 3ème épisode qui a l'air énorme. Par contre je sais pas si je suis le seul, mais j'ai trouvé que les voix étaient trop couvertes (sauf quand Kratos gueule, ça, on l'entend bien !) par les musiques du jeu (sympas aux passages) et donc la plupart du temps, je captais que dalle, heureusement que le scénario n'est pas bien dur à comprendre.

Bon faudrait peut-être que je donne mon avis sur le reste du jeu. Graphiquement pour de la PS2, c'est du haut niveau, y a certains environnements qui sont très beaux mais ça ne m'a pas plus marqué que ça (surtout avec le design du jeu quoi). Enfin niveau gameplay, bah pas besoin de s'expliquer sur ça, c'est hyper mega ultra trop trop jouissif. Quel plaisir de trancher tout ce qui bouge, quel plaisir d'achever un boss avec une cruauté inouïe et surtout, quel plaisir de bourriner sur le bouton carré comme un teubé ! Oui, je trouve que la plupart des boutons, hormis le bouton carré, ne servent à rien lors de combat. Bon y a la gâchette L2 avec des magies très sympas a utilisé, comme la possibilité de changer d'arme (même si jerry du marteau tout moisi), on peut aussi tout casser en mode Titan histoire de zapper des combats un peu trop pesants. Oui, pesants, car les combats malgré toutes ces possibilités, sont assez répétitifs à mon goût. En particulier au niveau des énigmes qui cassent le rythme et deviennent horriblement lourds et prise de tête (bon c'est pas Myst d'un côté ), je comprends pas la volonté des développeurs à foutre des trucs aussi moyens... J'ai toute de même bien aimé le jeu, mais je préfère clairement Bayonetta qui est beaucoup plus technique, mieux rythmé et bien axé humour (je trouve que ça va bien mieux à un BTA). Ça reste cependant une question de goût mais need GoW III quand même é_è

Points forts :
- Jouissif
- La magie, les armes bonus et le mode titan
- Les boss ainsi que leur finish
- Certaines scènes plutôt impressionnantes
- mdr kratos


Points faibles :
- La mythologie grecque, vraiment ?
- Les énigmes
- Répétitif et pas assez technique
- Les voix trop basses (j'augmente le son hein)


Conclusion : God of War II m'a bien plu, il rempli très bien son rôle de défouloir (plus communément appelé Beat'em'all), mais mon trip à moi c'est plutôt de massacrer des anges à coup de talon...

________________________________

A Shadow's Tale



Je vais être direct, si je n'avais pas une raison particulière pour finir ce jeu, je l'aurais lâché trèèèèèèèès rapidement. Pourquoi ? Tout simplement car son concept bien que rafraîchissant, s'avère au final trop répétitif, lourd, lassant, etc. L'idée d'incarner une ombre n'est pas si mal que ça mais bon les développeurs ont clairement manqué d'idée. Enfin y a quelques bonnes idées comme la lumière à gérer ou les couloirs des ombres qui sont de bons petits casse-têtes mais c'est tout quoi. La collecte d'yeux de l'ombre (enfin oublié le vrai nom) est particulièrement lourde, trop lourde. A chaque niveau on doit récolter ces yeux à la cons, et quand on se rend compte qu'on doit faire des allers-retours pour un oeil loupé, ça devient plus que rageant. Les combats sont également peu passionnants dans le genre, trop faciles et sans réelle stratégie (soit je te tapes, soit tu me tapes !!!!). Le jeu est assez long mais c'est plus un malheur qu'un bonheur, vu qu'on a déjà fait le plus intéressant depuis la première moitié du jeu. Bon ok y a des trucs sympas aussi comme une certaine surprise ainsi qu'une ambiance assez agréable mais ça s'arrête là quoi. Par contre graphiquement, même si la gestion des ombres est encore bonne (encore heureux parce que ça serait la meilleur), certaines textures d'objets 3D sont horriblement laides. Voilà le résultat quand on tente de plagier Ico.

Point forts :
- Bon concept
- Bonne ambiance
- Bonnes idées


Points faibles :
- Mauvaises idées aussi
- Lourd et répétitif
- Trop long pour ce que c'est
- Les combats
- Le clone foiré d'Ico


Conclusion : A Shadow's Tale c'est un concept classe avec 2, 3 bonnes idées, mais ça reste pas suffisant pour prétendre atteindre le même niveau qu'un Ico dont il s'inspire, surtout quand on a des défauts gros comme une maison, try again.

________________________________

Castlevania : Symphony of the Night



Tro darc peur:

Ça fait presque depuis 2 ans que j'ai pas touché à un nouveau Castlevania. Mais avec tous ces nouveaux épisodes (le pire c'est qu'il y en à aucun qui s'avère intéressant en fait, Castlevania 3D + Castlevania qui tente de plagier NSMB Wii...), ça m'a bien donné envie de me faire cette épisode culte de la saga qui a transformé les Castle en un mix d'action-exploration-RPG. Bah franchement, pas déçu, il est à la hauteur de sa réputation. Déjà le fait de contrôler Alucard est déjà un gros plus, d'ailleurs, c'est à mon avis, le meilleur personnage de la série (même si j'en ai fini que 4 des Castle). Concernant le scénario bah j'ai pas capté beaucoup de choses (l'anglais et moi...) mais j'ai tout de suite deviné qu'il fallait casser la gueule à Dracula, remarquez mon grand esprit de déduction. La 2D du jeu est vachement belle même pour maintenant, les environnements et les ennemis sont nombreux et détaillés avec soin, et ça, j'aime. Seul la 3D assez rare fait tâche mais c'est pas gênant du tout. Ensuite, les musiques sont juste magnifiques, sûrement les meilleurs que j'ai entendu dans un Castle (série réputé pour ses grandes qualités sur ce point), et je vous assure que j'ai joué à beaucoup d'épisodes même si j'en ai conclu très peu.

Enfin le gameplay est excellent et très riche. Alucard apprendra ou gagnera en permanence de nouveaux skills / item ou encore des équipements et des transformations (au passage lol le loup), bien sûr le level up est également présent. On obtient tellement de choses que finalement les combats deviennent trop faciles, dommage, c'est ce qui caractérise les Castle, le challenge. 2 autres petits points qui m'ont également déçus, c'est d'abord les petites armes qui sont assez peu intéressantes (marre des couteaux et des flacons d'eaux bénites) ainsi que le fait qu'Alucard court très lentement sans pouvoir remédier à ce problème, très frustrant. Mais dans l'ensemble je suis pas déçu du tout, cette épisode est pour moi le meilleur de la série avec Order of Ecclesia (ils ont chacun leurs avantage et leurs inconvénients).

Points forts :
- Les musiques
- La bonne vieille 2D
- Le gameplay très riche
- Alucard
- Le mix Action-explo-RPG
- Level Design excellent (pour une raison particulière)


Points faibles :
- Quelques petits défauts au niveau du gameplay
- Le manque de challenge flagrant
- In English...


Conclusion : Castlevania Symphony of the Night devient mon épisode préféré avec Order of Ecclesia pour ses grandes qualités, sa musique et son gameplay en particulier.

________________________________

Voilà voilà ! La 2ème partie devrait pas tarder à arriver, je souhaite également une bonne rentrée (et bon courage !) à ceux qui débutent les cours.


Article rédigé le 01-09-2010 à 02:01 - Commentaires: 2

Les jeux que j'ai fini en ce mois de Juillet (2/2)

Bon voici la 2ème partie, cherchez l'intrus.

_________________

Assassin's Creed II



Ayant testé un tout petit peu le jeu, j'étais plutôt agréablement surpris et j'avais bien envie de le faire, ce qui est chose faite, merci la bobox ! Pour parler du jeu en lui-même, franchement, j'adore. Ça va être d'ailleurs très difficile de continuer AC I tellement je trouve son successeur supérieur en tout point. Bon d'abord le gameplay est vraiment bien foutu à mon goût. C'est bien varié et le fait d'incarner un assassin permet d'accomplir de nombreuses choses tel que de tuer un voire deux ennemis d'un coup de différentes manières possibles ou de pouvoir grimper où l'on veut. D'ailleurs le terrain d'escalade est plutôt conséquent car ce sont plusieurs villes énormes et vivantes (Venise ) que l'on peut visiter (tellement énorme que ça nous pousse parfois à faire des allers-retours rébarbatifs...). D'habitude je m'en fous un peu qu'on puisse avoir accès à de si grandes villes (je parle surtout des GTA-Like) car la plupart du temps la liberté de mouvement est souvent assez restreinte mais là, chapeau Ubi. Bien sûr y a des trucs à faire en ville comme la possibilité de se payer des trucs comme des armes, des armures, de quoi soigner et même mieux, on peut payer des courtisanes (des prostitués en 2010), des combattants ou des voleurs afin de se cacher, faire diversion ou carrément attaquer des gardes, et ça, j'aime. Par contre ce qui tue moins c'est que ces mêmes gardes sont postés sur les toits, sont très nombreux et alertent leurs potes dés qu'ils voient Ezio (le perso qu'on incarne), ce qui est vachement barbant à force.

Encore une chose ennuyeuse avec ces gardes, c'est les combats qui sont certes pas nazes à la base mais parfois très répétitifs à force, encore pire avec les « boss » du jeu (en fait faut juste bourriner sur le bouton de l'épée jusqu'à ce qu'il meurt, mais le problème, c'est qu'il met du temps à mourir). Les missions tout comme le gameplay sont vraiment bien variés et exploitent bien toutes les possibilités du jeu, le seul truc que je regrette c'est de devoir se déplacer à chaque fois à un certain endroit pour commencer la mission, c'est vite soulant. En plus de tout ça, y a également énormément de à-côtés mais malheureusement j'ai pas pu en profiter faute de temps, dommage. Tout comme le gameplay, le scénario fut une grande surprise pour moi, d'abord, l'époque de la renaissance est vraiment bien choisi, l'ambiance est bien différente de celle d'ACI, ce que je préfère. Après l'histoire en lui-même est bien foutu sans être un jeu exceptionnel sur ce point, y a des petites surprises, y a des bons rebondissements, les dialogues sont sympas et parfois un peu axés sur le second degré, j'aime, ce que j'aime moins, c'est la fin absolument naze (c'est la 2ème sur 5 jeux finis, ça fait beaucoup...). Ensuite les personnages sont pour la plupart assez inintéressants comme les « méchants » du jeu (certains ont une modélisation faciale qui fait 'tiep d'ailleurs), mais certains sortent du lots comme Leonardo da Vinci, Mario, Berlusconi et bien sûr Ezio Di Auditore qui transpire la classe comme pas possible et qui change grandement des héros niais de certains J-RPG ou des coquilles vides de certains FPS. Ce qui est le cas de Desmond Miles et sa clique (faut jouer au jeu pour comprendre), heureusement qu'ils sont très en retrait.

Points forts :
- Le gameplay et les mission variés
- Le scénario
- Ezio
- Assassiner ça tue (sans mauvais jeu de mots)
- Des grandes villes qui offre de nombreuses possibilités
- L'ambiance et l'époque bien choisis
- Beaucoup de quêtes annexes...


Points faibles :
- ... Dont je n'ai pas pu en profiter
- Desmond Miles
- Les combats répétitifs à force
- Les allers-retours
- Les gardes sur les toits
- La fin


Conclusion : Assassin's Creed II est impressionnant, fun, varié, doté d'un scénario sympa, d'une bonne ambiance et d'un personnage principal charismatique. Comme quoi, Ubi est toujours capable de faire des bons jeux /troll.

_________________

Alan Wake



Voilà une exclu qui me donnait envie d'avoir une 360 (la seule avec ToV, c'est dire à quel point la console m'intéresse), et tout comme ToV, je suis plutôt déçu mais là c'est un peu moins fort. La déception provient du fait que le gameplay soit bourré de défauts. D'abord on fait 90% du temps la même chose, on court (Et au fait, Alan se fatigue au bout de 5 secondes), on se bat contre des ennemis de cette manière : On les illumine, puis on tire dessus si ce sont des humains et on recommence à courir. Après y a quelques passages sympas mais c'est surtout trèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèès répétitif. Après y a encore d'autres défauts certes minimes comme le peu de variété au niveau des armes et du bestiaire, les combats sont également trop facile et le fait qu'Alan se fatigue très rapidement (bon ok il est écrivain donc on pardonne).

Le gameplay m'a vraiment déçu au point d'éviter les confrontations dés que c'était possible, ils auraient pu faire plus attention chez Remedy en 5 ans de développement quand même... Heureusement l'ambiance et un tout petit peu le scénario m'ont poussé à aller jusqu'à la fin du jeu. L'ambiance est exceptionnelle et dés les 30 premières minutes du jeu j'étais pris dans l'aventure (le jeu n'a rien d'un survival-horror contrairement aux apparences). Ensuite le scénario est très bien travaillé, j'ai surtout retenu la façon dont c'était mise en scène, d'un côté, on a des pages de manuscrits qui nous racontent l'histoire (réciter par Alan lui-même) et d'un autre côté on a un petit côté « série » assez sympa, et là, on peut dire que les dév's se sont pas loupés . L'histoire est sympa et assez originale mais parfois trop tordue, surtout au niveau de la fin qui nous laisse présager une suite qui ne verra sûrement pas le jour malheureusement. (Remarquez que pour une fois, le pavé n'est trop gros )

Points forts :
- Le scénario
- La mise en scène
- L'ambiance
- Quelques passages cools


Points faibles :
- Gameplay répétitif
- Bestiaire et armement peu diversifié
- Facile au point de gaver
- Scénario un peu tordu
- La fin


Conclusion : Alan Wake est un jeu qui m'a certes plu, mais qui est presque gâché par son gameplay proche de la médiocrité, quelle dommage qu'il y ait très peu de chances de voir une suite qui pourrait corriger les défauts du premier épisode...

_________________

Captain Tsubasa 3



J'aurais jamais cru que je pouvais être capable de me faire ce jeu, mais voilà que c'est chose faite. Je dis ça parce que premièrement le jeu est répétitif, deuxièmement, il y a un gros facteur chance très lourd à force et troisièmement, le jeu devient horriblement dur vers la fin du jeu (merci sauvegarde rapide !). Pour ceux qui ne connaissent pas le jeu et surtout le gameplay je vous conseille d'aller sur ce lien pour comprendre le principe de ce jeu. Captain Tsubasa 3 est un jeu qui a des défauts non-négligeable, le jeu est vraiment fun, très fun, les sensations sont très différentes d'un jeu de foot conventionnel. Il y a deux modes de jeu, un mode match rapide où on peut créer son équipe et combattre l'ordinateur ou un 2ème joueur (jamais testé ) et un mode histoire (celui que j'ai fini). Dans le mode histoire, à chaque match gagné, les personnages augmentent leur niveau, boostant leurs stats et leur résistance.

Enfin l'histoire est divisé en 2 parties : les matchs de clubs (on jouera dans les clubs de Olivier Atton, Ben Becker, Thomas Price, Marc Landers et de Philip Calahan (désolé pour ceux qui ont horreur de la VF)) et les matchs internationaux avec l'équipe du Japon, cette 2ème partie est vraiment beaucoup plus intéressante que la première grâce à la présence de joueurs beaucoup plus puissants et disposant de nombreuses techniques spéciales. Bref le jeu en devient bien plus fun mais malheureusement bien plus hard avec des adversaires de marquer à coup sûr du milieu de terrain et des gardiens capable de stopper n'importe quel tir. Ensuite le jeu est bien répétitif, on choppe la balle à l'adversaire, on passe la balle à l'attaquant le plus balèze (la plupart du temps Atton Tsubasa et Landers Hyuga), on tire en vérifiant l'énergie qui nous reste (énergie qui s'épuise trop vite alors que les ordis ne s'épuisent jamais) et on prie pour qu'elle rentre (surtout quand t'as un gardien qui balance la technique ILLUSION peur: ). Mais franchement qu'est ce que c'est jouissif ! Surtout quand on marque après avoir dribblé en beauté, utilisé le tir over-cheaté d'Olivier et d'avoir explosé 2 joueurs + le gardien adverse en transperçant le filet, c'est ça l'esprit du manga . Bref ceux qui n'ont rien à faire et qui aiment bien voir des tirs du tigre et des sauts de 10 mètres, vous avez de quoi tuer le temps pendant quelques heures.

Points forts :
- Le concept
- La licence Captain Tsubasa
- Les techniques spéciales
- Jouissif


Points faibles :
- Répétitif
- Très difficile vers la fin
- Un peu trop basé sur la chance
- La fatigue
- Yé complen pas celtains mots


Conclusion : Captain Tsubasa 3 est un petit jeu sympa pour ceux qui adhèrent au concept et qui aime la licence, enfin si on pardonne les gros défauts du jeu.

_________________

Resident Evil 5



Après FF XIII le mal-aimé, voilà que je finis Resident Evil 5 le euh... mal-aimé. Bon y a de bonnes raisons, déjà, il suit le chemin du 4ème épisode mais pire encore, il n'innove pas trop, il a mal vieilli, il est plus court et il ne fait plus peur du tout, enfin bref, vous avez compris. J'avoue que je faisais partie de ceux qui crachaient sur le jeu sans y avoir joué (du moins au jeu final). Faut bien avouer que je me trompais cruellement lorsque j'ai découvert à quel point le jeu était jouissif, encore plus que n'importe quel RE et bien moins répétitif que d'autres jeux du genre qui ont pourtant un gameplay bien meilleur que RE5. Bon, on va vite étaler les trucs qui m'ont pas plu pour parler de ce qui est plus intéressant. Déjà le scénario m'a fait gerber (je parle pas des fichiers, j'ai pas tout lu donc je m'abstiens), y a juste 2, 3 rebondissements prévisibles, des personnages sans charisme et une fin 'tiep avec un boss de fin encore plus 'tiepant. Ensuite, le gameplay reprend le même gros défaut que celui du 4, la maniabilité balai dans le cul.

Après, l'IA de Sheva est horriblement naze, elle pense qu'à viser le bide des ennemis et n'économise jamais ses balles, vaut mieux ne pas donner de munitions à cette rapace. Et enfin mais dans une moindre mesure, c'est le manque de place dans l'inventaire, ok ça rend le jeu plus nerveux, mais je préfère avoir une mallette où on peut avoir des places supplémentaires au fur et à mesure de notre progression. Voilà, je dis ça mais c'est pas pour ça que j'ai détesté le jeu, bien au contraire. Comme je l'ai dit précédemment, j'ai trouvé que c'était le RE le plus fun auquel j'ai joué, en plus, certains passages (des combats face à des boss entre autres) sortent du lot grâce à leur originalité. Le système d'armes avec la possibilité de les améliorer tout comme dans le 4 est toujours aussi cool qu'avant, même chose pour le côté « chasse au fric » très plaisant. Enfin dernière petite chose, c'est la variété du bestiaire et des décors, déjà, ça change de jouer en plein jour, mais en plus on passe à un autre continent, les environnements changent presque à chaque mini-chapitre (sans parler des 2 premiers chapitres). Les ennemis sont assez nombreux et différents également (et bien plus dur à abattre que dans le 4), ça fait plaisir de voir que le jeu n'a pas si stagné que ça.

Points forts :
- Très amusant
- L'optimisation des armes
- Certains passages plutôt sympas
- Décors et bestiaire variés
- Le coop marrant


Points faibles :
- ... mais pas en offline...
- La fin et le boss de fin
- L'IA du co-équipier
- L'histoire
- L'inventaire
- Gameplay rigide


Conclusion : Resident Evil 5 est un mauvais RE, une déception pour les fans et un jeu résultant un peu de la paresse des développeurs mais reste un très bon divertissement et une aventure prenante malgré ses nombreux défauts.

_________________

C'est fini, j'espère que vous vous êtes pas trop fait chier , pour ceux qui ont raté la première partie, cliquez sur le lien en-dessous

1ère partie


Article rédigé le 03-08-2010 à 00:00 - Commentaires: 7
 
Pages: 1 2 - suivante
logo GamerObs.com, toute l'actualité des jeux vidéo et des nouvelles technologies.
© 2008 - 2014 | Page générée en 0.104s
Informations légales et générales - Contact Presse - Un Bug ? - Outils Webmasters

Tags : Jeux vidéo, Nintendo, Playstation, Xbox 360, Gamers, Technologie.
Partenaires (Devenir Partenaire): Casino et poker - Pokemon - MMO Pokemon - NintenDomaine - Gagner des jeux - Jeux en ligne - Xbox Live
Puissance Gamers - Xbox Gazette - RPG Soluce - Guide du Jeux Vidéo
News référencées par WebPlanete.net
Bienvenue sur GamerObs !

Pas encore inscrit ? n'hésitez pas à le faire en vous rendant sur cette page !

Rapide, gratuit, et très utile !