Visualisation du test de Blue Estate (console: )
Vite, réagissez au dernier article : GamerObs accueille dorénavant tous les passionnés de SuperCell !
   
    inscription
Toute l'actualité des jeux vidéo et des nouvelles technologies !
Equipe |  Webmasters |  Faire un lien |  191 connectés (dont 0 membre)
Discutez de l'univers des jeux video entre fans !
Test : Blue Estate
Par moowgly, le 28-07-2014.
Amateurs de Rail shooter en tout genre, un nouveau venu dans ce monde fermé vient de faire son entrée. Il est tout beau, il est tout frais (mon poisson), et il sort tout droit du studio des petits gars de chez Hesaw et c’est l’un des seuls, à ce jour, du genre qui soit disponible sur PlayStation 4. Cette absence de concurrence a-t-elle influencé le rendu global du jeu, ou les développeurs du jeu ont-ils peaufiné leur bébé afin de délivrer aux joueurs le meilleur résultat possible ? Réponse ci-dessous, suivez le guide !
Tonton flingueur en herbe !
Dans un premier temps, commençons par jouer cartes sur table. Le dernier rail-shooter console en date sur lequel je m’étais essayé est Time Crisis premier du nom, sur PlayStation. J’ai plus pour habitude de jouer à ce genre de jeu sur une bonne d’arcade, avec un pistolet dans les mains à la place d’une manette (logique, me direz-vous), et c’est avec un certain scepticisme que je me suis lancé dans le test de ce Blue Estate. Je lance donc la bête et, seulement quelques secondes après le lancement, le titre parvient déjà à me faire sourire. S’affiche à l’écran un texte délirant expliquant que le contenu du jeu n’est absolument pas tiré de la réalité, et que les protagonistes sont tout juste bons à être incarcérés ou être internés (version épurée). Arrivé sur le menu, j'ai posé plusieurs minutes la manette, afin d’apprécier la musique… et le fond d’écran dynamique du menu principal (bon ok, y’a une strip-teaseuse en fond qui se dandine, mais je n’y peux rien moi !)...

En sélectionnant le mode histoire pour me lancer dans l’aventure, j’ai eu la joie de constater que le titre propose de parcourir celle-ci en mode deux joueurs, un peu comme sur les bornes d’arcades. L’histoire est narrée par un personnage qui nous raconte les aventures d’un mafieux sociopathe nommé Tony Luciano, qui passe son temps à tirer sur tout ce qui bouge. Vous incarnez donc l’hurluberlu (merci capitaine Haddock !), et ça tombe bien car celui qui tire, c’est vous !
"
passe son temps à tirer sur tout ce qui bouge
"
Tony VS tout le monde
Bourrée de second degré, la mise en scène du jeu est juste délirante. Tony passe son temps à plaisanter sur ses ennemis, sur l’environnement, sur lui-même, sur… Bah en fait sur tout quoi. Dans sa quête de pouvoir (il veut rentrer dans les bonnes grâces du Don), il laissera derrière lui plus de cadavres que certaines guerres. Armé d’un pistolet custom à munitions illimitées (une touche pour recharger, comme sur Time Crisis), vous devrez faire face à des hordes interminables d’ennemis, sortant parfois d’endroits insolites. Le gameplay du jeu est simple : la reconnaissance de mouvements de la Dualshock 4 permet de pointer sa manette comme un Nunchuck de Wii et de diriger le viseur. En revanche, celui-ci a tendance à mal se synchroniser et vous aurez fréquemment à le recentrer en appuyant sur la touche L1. Un autre bémol : le faible nombre d’armes disponible (une arme supplémentaire par niveau, 7 au total). Le chargeur du pistolet de Tony ayant une faible capacité (7 balles), il vous faudra sans cesse recharger pour tuer plusieurs ennemis, et pour le peu que vous soyez dans un passage à découvert, cela s’avère assez vite frustrant. Les références de notre cher Tony à d’autres ½uvres dans le titre sont légion (Game of Thrones, Star Trek, Star Wars…) et se font généralement entre deux temps d’action. A deux, le jeu s’avère… bah deux fois plus fun, car il apporte une dimension de scoring compétitif supplémentaire aux joueurs.

La direction artistique du jeu est assez réussie, avec des graphismes propres, sans aucun ralentissement. J’ai retrouvé le même plaisir de jeu que j’avais pu avoir il y a de ça maintenant quelques années sur ce bon vieux Time Crisis. Pouce vert pour Blue Estate donc, qui même s’il affiche un tarif un poil trop haut pour le contenu proposé (7-8 heures pour boucler le mode histoire), a réussi à me faire passer un bon moment, et, au final, c’est tout ce qui compte.
"
Les références de notre cher Tony à d'autres oeuvres dans le titre sont légion
"
La conclusion de moowgly : excellent
Un très bon rail shooter et un des seuls de disponible sur next gen, il a réussi à me procurer les mêmes sensations que j'avais pu avoir sur les anciens du genre, et rien que pour ça, je valide ! Et puis de très bons graphismes, un scénario délirant, un mode deux joueurs... que demande le peuple ?
Graphismes
Maniabilité
Bande son
Durée de vie
Fun

 

Le verdict précis des lecteurs
Note globale des lecteurs : (0 notes)
Personne n'a donné de note

Noter ce test:
Tu dois être connecté!


Blue Estate



Editeur : Focus Home Interactive
Devel. : HeSaw
Genre : Rail Shooter
Multi :
Sortie FR : juillet 2014
Sortie US : inconnue
Sortie JP : inconnue
Similaire : Time Crisis : Razing Storm

Partage
Publicité



Les Réactions...

Aucun message n'est encore posté. Sois le premier à en poster un !

Ecrire un commentaire
Vous devez être inscrit pour poster des commentaires !
Cliquez pour vous inscrire (super rapide !)




logo GamerObs.com, toute l'actualité des jeux vidéo et des nouvelles technologies.
© 2008 - 2014 | Page générée en 0.043s
Informations légales et générales - Contact Presse - Un Bug ? - Outils Webmasters

Tags : Jeux vidéo, Nintendo, Playstation, Xbox 360, Gamers, Technologie.
Partenaires (Devenir Partenaire): Casino et poker - Pokemon - MMO Pokemon - NintenDomaine - Gagner des jeux - Jeux en ligne - Xbox Live
Puissance Gamers - Xbox Gazette - RPG Soluce - Guide du Jeux Vidéo
News référencées par WebPlanete.net
Bienvenue sur GamerObs !

Pas encore inscrit ? n'hésitez pas à le faire en vous rendant sur cette page !

Rapide, gratuit, et très utile !