Top 10 - Les accessoires de jeux vidéo pourris des années 90-2000
Le 01-05-2014 à 12:00
 

Les Top 10 de GamerObs. Vivez ces articles comme des recueils de mauvaise foi, une ode à l'incompétence, un pamphlet vaseux, un barrage au Front National, une solution à la faim dans le monde. C'est une soupape de décompression qui a pour seul but d'évacuer les névroses des membres de l'équipe du site. Un puits de savoir inutile, un savoir qui ne vous servira jamais à réussir un entretien d'embauche ou même de récupérer la garde des enfants. Une rubrique qui, par sa seule lecture, vous rendra bipolaire.

Voilà vous êtes prévenus, l'ensemble de l'équipe de GamerObs décline toute responsabilité quant à l'envie de manger une pastèque entière après la lecture de cette rubrique.

 


Top 10 des accessoires de jeux vidéo pourris des années 90-2000

 

 

10# - Wizzard Pinball Controller Produit par Thrustmaster (1994) p.d.s. : 49$

Ce sont en fait deux appendices qui se fixent sur les côtés d’un clavier PC (le clavier doit être de préférence un modèle rectangulaire car les accroches sont en velcro). L'accessoire se branche sur un port manette (d-sub 15broches) et possède son propre pilote. Il est ainsi possible de mapper les touches utilisées par les différents jeux de flipper. Les touches sont analogiques mais malheureusement très fragiles. L’accessoire fait un flop et le pilote développé à la va-vite est très capricieux.

 

 

 

 

 

9# - Rez Trance Vibrator (2001) p.d.s 50$

L’équipe du jeu a elle-même avoué qu’il s’agissait d’une vanne, mais bon la vanne est allée loin puisque l’accessoire est sorti. Il s’agit d’un pack vibreur relié à l’un des port USB de la PS2. Il vibre avec plus ou moins d’intensité en fonction des actions à l’écran sur le jeu REZ. Les créateurs souhaitaient que le joueur positionne l’accessoire sur ses mains ou ses pieds. Je laisse vos esprits mysogines gambader dans les champs du mauvais goût sexuel, bande de petit chenapans !

 

 

 

 

8# - Fragmaster produit par Thrustmaster (1999) p.d.s 65$

Présenté comme la manette ultime du FPS (première grosse blague), il s’agit d’un produit pour les cons qui ne se renseignent pas sur ce qu’ils achètent. Franchement, cela vous aurait branché, vous ? Le périphérique était censé mapper les commandes de la souris, histoire d’être compatible avec tous les FPS PC. Dans la réalité, le pilote a été codé avec les pieds (ou avec le Fragmaster) et il tient de l’exploit de lancer une partie. En même temps, il faut être sacrément taré pour s’y essayer, je pense.

 

 

 

 

7# - Sortie du film Batman et Robin au cinéma (20 juin 1997) p.d.s. 35 francs

Des tétons, des tétons et encore des tétons qui pointent !

 

 

 

6# - Action Chair produit par Sega (1992) p.d.s. 250$

Sega : marque de jeux vidéo japonaise.

Action : ce que fait quelqu'un qui réalise une volonté, une intention.

Chair : chaise.

Voilà… C'est une chaise sur laquelle on retrouve les commandes de la manette Sega, il faut s'incliner sur les 4 axes pour la direction. Difficile de sortir un Hadouken sans gerber.

 

 

 

5# - Activator produit par Sega (1993) p.d.s. : 150$

Une reconnaissance de mouvements tellement aléatoire qu’elle ferait passer la Wiimote pour de la technologie militaire. Comme d’habitude, le produit était marketé comme un accessoire pour se dépenser physiquement tout en jouant à l'interieur. Comme cela, on est sûrs que nos enfants ne se feront pas agresser par d'autres en jouant dans le parc.

 

4# - DDR Palmtop Controller

Réservé aux étalages sombres de Sibuya, ce controller DDR pour gens qui puent trop des pieds est super pratique pour les plus jeunes d’entre vous qui jouent encore à leur jeu de dance préféré caché sous la couette, pour ne pas se faire battre par le père complétemement bourré qui rentre à cinq heure du mat'. Ce même père ancien champion de Pong qui ne comprend plus ce que devient le jeu vidéo depuis la sortie de la Wii (la Wii c’est mal, les pères battent leurs enfants à cause de Nintendo).

 

 

3# - GameBoy Booster produit par Saitek (1991) p.d.s. 60$

Ou comment faire participer son GameBoy à un gros gangbang de plastique dégeulasse. Votre pauvre console se fait par tous les trous, la pauvre. Comment transformer l’apothéose de la portabilité en un bloc de 3 tonnes non mobile, non ergonomique et moche.

 

 

 

 

2# - Aura Interactor  produit par Aura System (1991) p.d.s. 160$

Grâce à Nintendo, les vibrations en cours de jeu sont devenus un standard. Cela renforce l’immersion et cela permet même de guider le joueur dans certains jeux. L’Aura Interactor va plus loin en proposant un espèce de sac à dos vibrant, qui peut se positionner à l’avant ou à l’arrière de votre buste. Pour garantir la compatibilité de leur accessoire avec tout les systèmes de l’époque, le déclenchement des vibrations se base sur toute la partie sonore du jeu, or, l’accessoire n’est pas capable de dissocier la musiques des bruitages, donc les vibrations sont constantes. C’est comme si un poulpe satyriasique essayait de sodomiser votre colonne vertébrale.

 

 

 

 

1# - AlphaGrip AG 5 produit par Igrip Incorporates (2006) p.d.s. 99$

Forcément conçu par un pervers, cette manette de jeu vient tout droit de l’enfer. Encensée par un petit groupe de hipster de merde du jeu vidéo, ce bout de plastique n’a jamais pu être produit en grande quantité. Le projet partait peut-être d’une bonne intention, mais certaines guerres ont éclaté pour moins que ça. Il mérite sa première place tout simplement parce que c’est moi qui décide.

 

 





© GAMERS MASTER - Tous droits réservés