Visualisation d'une news Mobile: "Le jeu mobile de la semaine - Mobile" par city le 11-05 à 12:00.
Vite, réagissez au dernier article : GamerObs accueille dorénavant tous les passionnés de SuperCell !
   
    inscription
Toute l'actualité des jeux vidéo et des nouvelles technologies !
Equipe |  Webmasters |  Faire un lien |  266 connectés (dont 0 membre)
Discutez de l'univers des jeux video entre fans !
Mobile
Le jeu mobile de la semaine
Tag Rubrique - Le 11-05-2014 à 12:00 par city [voir la version imprimable]

 

On le sait, le public de GamerObs n'est pas fan de jeux mobiles. Néanmoins, la chose intéresse quand même certains lecteurs, et c'est pourquoi vous pouvez retrouver une semaine sur deux le coup de coeur mobile de tonton City, qui reste convaincu que les jeux sur ces appareils ne sauraient se résumer à Doodle Jump et Candy Crush. N'hésitez pas à proposer votre propre conseil en commentaire pour le bénéfice de tous...

 


 

 

Cette semaine, on plonge avec nostalgie dans un beat'em all en 2D qui ne manquera pas d'évoquer d'anciens titres glorieux tels que Ghouls'n Ghosts ou Castlevania. Il s'agit de Blackmoor

Prix iOS : Gratuit.

Prix Android : N'existe pas (à venir).

Si vous avez bonne mémoire, vous vous souviendrez de l'un des tout premiers épisodes de cette rubrique, qui vous présentait le titre Maximus, un beat'em all bourré de références amusantes et particulièrement agréable à jouer. Aujourd'hui, c'est au nouveau jeu émanant du même studio, MooffGames, que l'on va s'intéresser. Blackmoor reprend globalement les éléments qui avaient fait entrer Maximus dans notre sélection hebdomadaire, à ceci près qu'il ne se déroule plus comme un beat'em all type Golden Axe ou Double Dragon, mais plutôt avec un scrolling 2D évoquant un bon paquet de titres d'action/plateforme, à commencer par ceux mentionnés plus haut. On y incarne un personnage à choisir parmi sept (dont seuls deux sont disponibles au départ) et disposant d'un gameplay, de caractéristiques et d'équipements propres, ce qui confère au jeu une bonne rejouabilité, puisqu'on aura envie de tâter de la magicienne après avoir terminé le jeu avec le gros bill muni d'une chaîne façon Belmont, et ainsi de suite. Rien qu'à en voir le bout une première fois nécessitera un certain temps, Blackmoor s'avèrant assez coriace par moment, ce qui impliquera une bonne dose de leveling.

 

 

En effet, le côté RPG déjà présent dans Maximus fait ici son grand retour, et vous aurez l'opportunité, en ramassant de l'argent abandonné par l'ennemi, d'acheter du matériel plus efficace, de faire forger de l'équipement plus puissant, et d'augmenter vos caractéristiques primaires (vitesse, défense, force...), tout en recevant, au fil des niveaux acquis, de nouveaux coups spéciaux bien pratiques en cas de surnombre (ou de boss-fight particulièrement velu). Sachez tout de même que ces achats atteindront rapidement des sommes importantes, et vous aurez donc deux choix : soit refaire encore et encore les stages pour améliorer vos fonds, soit accélérer le processus par le biais d'argent véritable. Heureusement, la grosse quinzaine de niveaux présents offre une variété et des petits détails clins d'oeil amusants, ce qui rendra le fait de les rejouer un peu moins rébarbatif. Car Blackmoor joue à nouveau la carte de l'humour et des références à profusion, comme en témoignent, par exemple, la musique de la Cantina jouée au début du jeu dans le bar, ou encore les attaques spéciales du héros principal, à base de boules de feu ou de sho-ryu-ken et autres coups immédiatement identifiables. Détailler tout ceci gâcherait le plaisir de la découverte, aussi arrêtons-nous là.

 

 

Niveau gameplay, c'est à la fois simple d'accès et ardu in-game. Une touche virtuelle pour le saut, une pour l'attaque, une pour le spécial, une pour les déplacements et la garde : c'est seulement avec ceci que vous allez devoir composer, ce qui ne signifie pas que le jeu soit facile pour autant. Les ennemis de base arrivent parfois en grand nombre, et certains stages vous laisseront avec une énergie copieusement réduite pour affronter le boss des lieux. Les amateurs de Ghosts'n Goblins et autres du genre seront donc ravis de retrouver le même type de difficulté, alors que les noobs risquent fort d'être surpris par le décalage entre les graphismes colorés, mignons et bourrés d'humour, et l'exigence de la jouabilité, qui nécessitera de développer un certain talent insoupçonné au commencement du jeu. Heureusement, le studio travaille actuellement, en plus d'un portage Android, à la mise en place d'un mode co-op qui devrait alléger considérablement le poids reposant sur les épaules de votre avatar. Une fois encore, MooffGames frappe donc juste avec ce titre à la fois plaisant et demandeur, qu'il est difficile de lâcher après l'avoir approché. D'autant qu'il est gratuit actuellement.    

 

  Petit jeu : quelles références saurez-vous reconnaître dans ce trailer ? Disez-le à Tonton en commentaire...

 

En rapport avec la news


Auteur: city
Voir son profil / Contact
Partage et notation



Partenaire

Publicité

Les Réactions [0]

Maaammmaaammiiiaaa ! y'a pas de messages !
Sois le premier à en poster un !

 
Ecrire un commentaire
Anti-Flood: Cette news est trop ancienne, impossible de poster un commentaire :-)


Les derniers articles de la rédaction

logo GamerObs.com, toute l'actualité des jeux vidéo et des nouvelles technologies.
© 2008 - 2014 | Page générée en 0.129s
Informations légales et générales - Contact Presse - Un Bug ? - Outils Webmasters

Tags : Jeux vidéo, Nintendo, Playstation, Xbox 360, Gamers, Technologie.
Partenaires (Devenir Partenaire): Casino et poker - Pokemon - MMO Pokemon - NintenDomaine - Gagner des jeux - Jeux en ligne - Xbox Live
Puissance Gamers - Xbox Gazette - RPG Soluce - Guide du Jeux Vidéo
News référencées par WebPlanete.net